DIS MOI Maurice

Communiqué de Presse de « Dis-Moi Maurice »

Erickson Mooneapillay, Directeur de DIS-MOI Maurice a émis un communiqué de presse il y quelques jours concernant l’arrestation des travailleurs étrangers en situation irrégulière à Maurice.

Chaque jour, des personnes sont obligées à partir de chez elles, souvent brutalement.

Les raisons sont multiples: fuir un conflit, échapper à des persécutions ou partir avec l’espoir d’un meilleur avenir, ailleurs.

Sur les routes de l’exil, les migrants et les réfugiés sont souvent confrontés à d’autres violences: l’arbitraire des passeurs, les détentions illégales, les menaces et les violences Les femmes et les enfants, surtout s’ils sont isolés, sont particulièrement vulnérables.

Les migrants sont rarement bien accueillis dans les pays où ils s’installent. Ils subissent souvent des discriminations qui limitent leur accès à des emplois, aux soins ou à l’éducation.

Les travailleurs migrants à Maurice sont particulièrement exposés. Ils sont souvent contraints à accepter des conditions de travail très dures qui peuvent s’apparenter à de l’esclavagisme.

Les discours, les pratiques et les actes qui dénigrent et déshumanisent les travailleurs migrants ont contribué à faire percevoir ces personnes comme une menace ou des moins que rien.

Le droit international reconnait et énonce les droits de réfugiés et migrants. Il est urgent que ces droits soient pleinement respectés et appliqués. Les droits humains n’ont pas de frontières.

CE QUE DEMANDE DIS-MOI MAURICE

Nos actions ont pour but de dénoncer les violations des droits humains et de les faire valoir en toutes circonstances. Nous proposons des solutions pour faire respecter les droits des travailleurs migrants. Nous appelons ainsi les autorités :

. A respecter leur obligation de solidarité́ en les traitant non pas comme des criminels mais comme des travailleurs migrants sans documentation, humainement et dignement.
. A mettre en place des mécanismes de surveillance pour que les droits des travailleurs migrants soient protégés dans le cadre des opérations de recrutement.
.A veiller à ce que les procédures basiques tels que la présentation d’un mandat de perquisition et la communication dans un langage qui est compréhensible aux travailleurs migrants de leurs droits fondamentaux et les raisons de leur arrestation et possible déportation.
.A veiller à ce que toute personne puisse avoir accès au droit fondamental de solliciter les conseils d’un avocat.
.A agir pour que les travailleurs migrants puissent avoir accès, sans discrimination, aux mêmes avantages qu’un citoyen mauricien.
.A ce que leur droit à la vie privée ne soit pas inutilement bafoué à des fins bassement et purement médiatiques lors des opérations de police en les exposants au dénigrement populaire.
.A se rappeler que ce pays s’est bâti grâce aux efforts combinés de travailleurs migrants et forcés entre autres.

Votre pub ici dans les articles

Partager et informez vous aussi......

Top
shares