Deux bennes sélectives

Partenariat Omnicane Foundation et Mission Verte pour le recyclage et le tri des déchets

Deux bennes sélectives serviront à la collecte des déchets plastique, papier et cartons.

«
C’est un nouveau partenariat entre Mission Verte et l’Omnicane Foundation dans le but d’encourager le tri sélectif et le recyclage des items recyclables dans la région Sud. Nous sommes très heureux de nous associer à l’Omnicane Foundation pour ce projet », se réjouit Claude Pougnet, président de Mission Verte.

De plus, Mission Verte animera des sessions de conscientisation sur l’importance du tri des
déchets dans les institutions primaires et secondaires de la région de Plaine Magnien. « Nous
nous attendons à ce que les jeunes conscientisent leurs parents sur l’importance d’une bonne
gestion des déchets », explique Bruno Pougnet, vice-président de Mission Verte.

Sébastien Raffray, directeur de Mission Verte, précise que le rôle de son organisation est de
sensibiliser la population à la nécessité de mettre en pratique la réduction, la réutilisation, le
recyclage et le compostage des déchets. « Nous voulons instaurer une meilleure culture de
respect de l’environnement et être un facilitateur pour le traitement durable des déchets. Les
déchets plastique sont broyés et conditionnés par une compagnie mauricienne. Ils sont destinés à
l’export pour être transformés en d’autres produits. Les déchets en papier et cartons sont aussi
exportés à des fins de recyclage », ajoute-t-il.

Rajiv Ramlugon, CSR Coordinator de l’Omnicane Foundation déclare : « Cette initiative est en
ligne avec la vision d’Omnicane qui vise à promouvoir le développement durable de manière
inclusive. Ce projet contribuera à mieux sensibiliser les mauriciens sur la problématique des
déchets tout en les offrant les facilités afin qu’ils puissent contribuer à la protection de notre
environnement. »

Il est à noter qu’environ 500 000 tonnes de déchets sont disposés au centre d’enfouissement de
Mare Chicose chaque année. « Ce chiffre est en constante augmentation. Le centre
d’enfouissement est utilisé au-delà de sa capacité. Beaucoup de déchets se retrouvent dans la
nature et dégradent notre environnement, aussi bien le sol, que les rivières et l’environnement
marin. Malheureusement, il faut faire davantage pour promouvoir le recyclage à Maurice », confie
Claude Pougnet

Votre pub ici dans les articles

Partager et informez vous aussi......

Top
shares