Air Mauritius

Troisième trimestre difficile pour Air Mauritius

Air Mauritius a annoncé le 14 Février 2019 les résultats du troisième trimestre de l’exercice financier 2018/19 dans un contexte compliqué par l’augmentation des coûts notamment celui du carburant, des investissements massifs dans le renouvellement de la flotte et de l’amélioration du produit.

C’est ainsi que la compagnie affiche un résultat net négatif de 7,7 millions d’euros contre des profits de 3,7 millions d’euros pour le troisième trimestre de l’exercice précédent.Résultats du trimestre influencés par la concurrence féroceFace à une concurrence féroce de compagnies aériennes venant principalement de l’Europe pendant la haute saison et provoquant une guerre des prix, la compagnie, anticipant la surcapacité de l’offre aérienne, devait ajuster sa capacité à la baisse de 615,420 à 610,480 causant une petite décroissance du nombre de passagers transportés de 471,669 à 465,276 par rapport au précédent exercice.

Le taux de remplissage passe de 79,9% à 79,2% et le yield de 241,5 à 239,4 euros, validant l’intensité de la concurrence. Le fret maintient une performance à 11,600 tonnes malgré la réduction de la capacité. Les recettes progressent légèrement de 155,0 à 155,5 millions d’euros. Par contre, les coûts passent de 151,3 à 163,3 millions d’euros soit une augmentation de 7,9%.

Résultats des neuf mois de l’exercice
Le résultat net négatif de 7,7 millions d’euros du troisième trimestre vient s’ajouter aux résultats négatifs du premier semestre de l’exercice pour s’afficher à 25 millions d’euros.Une eanalyse plus pointue démontre une bonne performance opérationnelle avec 3,4 % de sièges offerts en plus –de 1, 693,717 sièges à 1, 752,049 sièges et une augmentation de 4% du nombre de passagers de 1, 281,908 à1, 333,009.

Le yield passe de 242 euros à 233 euros mais le taux de remplissage reste presque stable à 79,3%. A noter la performance remarquable du service fret en augmentation de 18,5% et passant à 34,602 tonnes. Par conséquent, les recettes progressent de 7,7% passant à 446 millions d’euros.La compagnie subit toutefois une augmentation de coûts de 16,7% (soit 67,3 millions d’euros) principalement due au coût de carburant qui augmente de 28,3 millions d’euros –le prix étant en augmentation de 38%, passant de 53,6 à 73,98 US Dollars le baril Brent.

Perspective pour le reste de l’exercice
Le quatrième trimestre est en général un trimestre difficile. Nous nous attendons à une concurrence accrue et féroce pendant les derniers mois de l’exercice avec ses conséquences sur les recettes. Aucun répit sur les coûts avec un carburant toujours élevé et un taux de changes volatil. C’est pourquoi dans le court terme, Air Mauritius adopte une approche prudente sur le déploiement de la capacité, revoit tous ses coûts au plus près et insuffle un nouveau dynamisme aux ventes.

Plusieurs chantiers sont en cours pour la refonte du modèle économique de la compagnie eu égard aux évolutions de ces dernières années. Gérer l’immédiat avec rigueur (y compris l’entrée en service de deux Airbus A 330neo et de deux A 350-900 cette année) et la transition vers le nouveau modèle économique sont les deux priorités du moment et mobilisent toutes les énergies de la compagnie.

Votre pub ici dans les articles

Partager et informez vous aussi......

Top
shares