Rezistans ek Alternativ

Rezistans ek Alternativ demande.

Dans le cadre de la Journée Internationale de la femme, les membres du Rezistans ek Alternativ ont émis de presse et fait des demandes précises pour les mauriciennes.

“Seeds for a new Republic” – Women’s Rights
Rezistans ek Alternativ juge regrettable que les partis politiques traditionnels pervertissent de plus en plus la journée internationale des droits des femmes. Cette célébration s’est transformée en une course entre les différents partis qui utilisent les femmes comme des objets du clientélisme électoral. Ils ne font aucune réflexion et revendication sérieuse sur l’avancement des droits des femmes au sein de notre société.

Pour Rezistans ek Alternativ, l’oppression et la violence à l’égard des femmes, sont malheureusement les résultats majeurs d’une société patriarcale et capitalistique que nous a été transmise et dans laquelle nous vivons ; cette société qui réduit en objets et marchandises tous ses habitant.es et les déshumanise- en particulier les femmes. Cet héritage lourd doit donc être transcendé et transformé. Les luttes du siècle précédent ont certainement contribué à des progrès importants. Cependant, aujourd’hui, à la veille de notre 51ème anniversaire de l’Independence et de la 27ème célébration de la République, nous devons semer les graines d’une nouvelle phase de transformation sociétale.

Cette reconnaissance des droits des femmes est aussi essentielle dans le contexte de la crise écologique planétaire qui menace à priori la reproduction de différentes formes de vies. Tout comme la nature est exploitée pour répondre aux besoins d’accumulation de capital, dans une société patriarcale, les femmes sont réduites à des citoyennes de seconde classe. Le contrôle et la domination des femmes et la nature ont philosophiquement les mêmes racines. La lutte pour la justice climatique ne peut donc se faire sans une remise en cause profonde des structures patriarcales. Gardiennes des semences et les autres composantes de la nature, les femmes ont toujours su protéger et reproduire la vie, l’un des éléments essentiels en cette période de crise climatique globale.

Afin de progresser vers une société valorisant le respect universel entre chaque être vivants y compris les femmes, hommes et tous autres genres, il est nécessaire que notre société actuelle aille au-delà des normes arbitraires visant à inférioriser et criminaliser la féminité. Cette démarche ne concerne pas uniquement l’entité biologique d’une personne, mais également l’aspect identitaire que nous portons tous.

Les 6 Revendications de Rezistans ek Alternativ dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes et la 51 ème célébration de l’Independence.

L’Histoire : Reconnaitre officiellement l’acte rébellion d’Anna de Bengal
Rezistans ek Alternativ demande à l’Etat de reconnaitre la lutte d’Anna de Bengal, première femme sur le sol mauricien à se battre pour la liberté. Anna de Bengal avait incendié en compagnie des autres esclaves, la caserne hollandaise, Fort Frederik Hendrik de Grand-Port pendant le période d’esclavage. Il est important de faire ressortir qu’il n’y avait pas de rôle de genre pour les esclaves ; il est donc important de célébrer leur courage.

-Notre corps: Un amendement constitutionnel pour la reconnaissance des droits des femmes à disposer de leur corps
Tous les citoyen.nes devraient avoir les mêmes droits à disposer de leur corps. Ce principe devrait être intégrer dans la Constitution. Cela dit, nous devons éliminer toutes les lois et décisions institutionnelles, telles que les hôpitaux, qui ne reconnaissent pas le droit des femmes à disposer de leur corps.

-Egalité – Parité: Un amendement constitutionnel visant à reconnaitre le principe de parité dans l’Etat et l’institution publique.
Un changement révolutionnaire tel que l’introduction du principe de parité dans la Constitution est essentielle pour que des changements fondamentaux soient apportés aux relations de pouvoir entre femmes et hommes.

-Politique: Il nous faut une Reforme Electorale pour encourager et garantir la participation des femmes en politique
Rezistans ek Alternativ demande à ce que le comité sur la Réforme Electorale vienne proposer un projet de lois sur l’introduction de la représentation des femmes par le biais d’une dose proportionnelle. Pour assurer la parité, nous proposons que les femmes représentent 50% des
candidats sur cette liste proportionnelle.

-Travail: Un salaire minimum décent pour l’élimination de toutes formes de discrimination structurelle dans l’emploi.
A Maurice, les secteurs les moins bien rémunérés sont essentiellement ceux où la maind’oeuvre féminine est élevée. C’est le cas des travailleuses de la zone franche, les employées de maison, du Sea Food Hub, des secteurs de la distribution, de l’hôtellerie- restauration et du BPO entre autres. Même s’il existe un salaire minimum national, il est loin d’être décent. La hausse du coût de la vie signifie que les femmes déjà discriminées sur le plan économique ont des difficultés à subvenir à leurs besoins essentiels pour une vie décente. Ainsi l’introduction d’un
salaire vital permet aux femmes d’être autonomes et d’échapper à la précarité de l’emploi.

-Mariage: L’âge légal du mariage devient 18 ans
Nous demandons que l’Etat Mauricienne ratifie le protocole de la SADC sur l’âge légal du mariage à 18ans. Notre société a le devoir de protéger tous les mineurs.

Kashmira Banee
Catherine Remillah
Robbie Hurloll
Corinne Camille
Pour Rezistans ek Alternativ

10 Mars 2019

Votre pub ici dans les articles

Partager et informez vous aussi......