Dimans Politik

Il a aidé le Parti Travailliste à battre le Mouvement Militant Mauricien en 1976 et notre invité est parti en Angleterre pour faire des études.

De l’ACCA au barreau, il a fait son chemin et il est fier que son fils compte parle les trois mauriciens qui exerce au Royaume Uni.

Sa fibre politique n’est pas pourtant part en 2017, car il est très critique concernant les partis mainstream au point d’avoir fait le sien le Republicain Labour Party il y a quelques mois.

Il veux tout changer de la Présidence au judiciaire, un bon coup de balai qui ferait du bien selon lui aux institutions du pays.

Des 60 députés, il n’en veut que 46 soit un par les 46 nouvelles circonscription du pays, fini les mairies, les conseils de district au des maires ou des Président de Conseil mais 7 Secrétaires d’État qui chacun seront responsable d’une région.

Plus personne ne va payer de taxe immobilière dans le ville, si son parti est au pouvoir, mais des localités productives avec le tout.

Candidat à la partielle du No 18, il va donner son allocation comme député en cas de victoire à quatre étudiants venant de familles des \favorisées afin qu’ils étudient mais il faudra passer par la petite case, Économie/Politique.

Non amateur des promesses électorales, notre invité dit ne pas le faire mais en fait mais ne le nomme pas.

C’est le Dimans Polkitk de Prakash Bheeroo – Leader du Republicain Labour Party

(Visited 36 times, 1 visits today)
0