Les membres de AWA au Saint Georges Hotel

Pour faire entendre leur voix, les garagistes fondent une association

Une trentaine de garagistes indépendants de Maurice ont réuni la presse ce jeudi au Saint Georges Hotel, Port-Louis, pour annoncer la création de leur association, l’Automobile Workshop Association (AWA).

Selon le président élu de l’association, Bala Subhadu, ils comptent ainsi mieux faire entendre leur voix, parvenir à un dialogue constructif avec les autorités, le ministère des Infrastructures publiques (MPI) notamment, et continuer à contribuer au développement du pays.

« Qui est ce propriétaire d’une voiture qui n’a jamais eu recours aux services d’un mécanicien ? », se demande Bala Subhadu. Il rappelle que selon les derniers chiffres de Statistics Mauritius, on comptait 543 623 véhicules à Maurice. « Pourtant, c’est comme si, ces centaines de garagistes éparpillés à travers le pays sont ‘invisibles’ dans le paysage socio-économique de Maurice », déplore-t-il.

« Me se pa zis la fot bann l’otorite. Se nou fot ossi, parski tou sa letan-la, saken parmi nou finn ress trankil dan so kwoin, pa finn fer narien pou fer l’otorite kone ki nou existe, fer l’otorite tann nou lavwa ! », nuance toutefois le président de l’AWA.

Et Bala Subhadu de promettre qu’avec la création de cette association, « les choses vont changer ». « Avek l’AWA nou ena aster enn plateforme kot nou kapav fer tann nou la voix ek avek ki gouvernma kapav dialogué. L’AWA li enn platform ki pou rann tous bann garagiste dan Moris visible. Enn plateforme ki pou porte nou la voix », élabore-t-il, avant de rappeler que les garagistes indépendants contribuent au développement du pays

Le trésorier de l’association, Kim Parbhu, élabore pour sa part sur les problèmes des garagistes : manque aigu d’ouvriers formés (mécaniciens, peintres et électriciens/électroniciens automobiles, entre autres), leur interdiction d’importer les pièces de rechange d’origine, l’absence d’un registre officiel des garages homologués et le rôle du MITD (Mauritius Institute for Training and Development).

L’assistant secrétaire de l’AWA, Deeraj Ganga, a lui réclamé la présence d’un de leurs représentants sur le board de la NTA, de la RDA, du National Road Safety Council, du Road Transport Advisory Board, du TMRSU, entre autres. « Nou konn l’auto, nou ena nou kontribition pou amene dan la sekirite routier an zeneral », explique-t-il.

Please follow and like us: