15 années d’aventure entrepreneuriale pour l’IBL Tecoma Award

Depuis 2001, L’Eco austral, magazine économique de l’océan Indien, organise l’élection de « l’Entrepreneur de l’année – Tecoma Award » qui a pour but d’honorer les entrepreneurs de Maurice. Également organisé à La Réunion et à Madagascar, l’événement vise à fédérer l’entrepreneuriat dans la zone de l’océan Indien à travers une marque forte et commune «Le Tecoma».



Il s’agit avant tout de créer une émulation, de raconter des « success stories » et de contribuer au développement d’une culture de l’entrepreneuriat qui permet à nos îles d’exister encore dans une économie qui se mondialise de plus en plus.

Cette 15ème édition célèbre plus de 200 entrepreneurs cités comme exemples de réussite et issus de différents secteurs d’activités. Un monde entrepreneurial dynamique où la créativité, le dépassement de soi et l’esprit d’aventure méritent d’être honorés. À travers l’événement l’Entrepreneur de l’Année, le magazine L’Eco austral met en lumière ces femmes et ces hommes qui prennent leur destin et celui des autres en main. Pour Alain Foulon, fondateur et directeur général de L’Eco austral « l’originalité de cette élection est de mettre sous le feu des projecteurs des entrepreneurs le plus souvent discrets, qui travaillent dans l’ombre et se consacrent au développement de leur entreprise sans chercher à le faire savoir. »

LE GROUPE IBL TOGETHER PARTENAIRE DE L’ECO AUSTRAL POUR LE TECOMA AWARD

Pour cette édition spéciale anniversaire, le groupe IBLTogether s’associe de nouveau à L’Eco austral en tant que master partenaire. Selon Arnaud Lagesse, le Group CEO : « Le Groupe IBL Together est heureux, pour la deuxième année consécutive, de soutenir l’entrepreneuriat mauricien, au travers du Tecoma Award. Cette initiative du magazine L’Eco Austral permet de récompenser et de valoriser le travail des entrepreneurs à Maurice et dans la région depuis maintenant plus de 15 ans.

Je suis personnellement particulièrement attaché aux valeurs qui entourent la notion d’entreprendre : l’innovation, la création, la persévérance, le don de contourner les obstacles, le dépassement de soi, la faculté de voir les possibles du futur mais aussi la capacité de se relever d’un échec, notion propre à chaque entrepreneur. C’est une culture sur laquelle s’est construit notre Groupe et que nous cultivons au sein de nos équipes jour après jour. »

Les nominés pour l’Entrepreneur de l’Année 2018 sont :
-Renaud Azéma, Vatel Business School – Formation
En près de 10 ans, Renaud Azéma, le directeur général de Vatel Maurice, a réussi à faire de son école non seulement une institution reconnue mais surtout une solution de l’activité touristique non seulement à Maurice mais aussi dans la région et maintenant en Afrique.

  • Emmanuelle Coquet, Le Gourmet Emporium-Épicerie Fine & Service traiteur
    Emmanuelle Coquet, en faisant le pari du gastronomique et du semi-gastronomique, permet à l’hôtellerie et surtout la gastronomie mauricienne d’être dans les meilleurs du monde. Elle a aussi permis aux Mauriciens et aux résidents de découvrir d’autres saveurs et cuisines
  • Christopher Rainer , MariDeal.mu & PriceGuru.mu – Ecommerce
    Après avoir été l’un des pionniers et leader du e.commerce avec MariDeal.mu puis Priceguru.mu à Maurice, Christopher Rainer lorgne les marchés régionaux en capitalisant sur son expérience et son savoir-faire.
    -Kendall Tang, RT Knits– Industrie Textile
    Face à une concurrence féroce, RT Knits mise à nouveau sur l’innovation et surtout invite les acteurs économiques à changer de paradigme. Il s’agit de faire du « Made in AND By Moris », un atout…
  • Steeve Thomas, New Capricorn Services Ltd – Architecture d’Intérieur
    Travailler dans un environnement optimisé, éclairé bref accueillant contribue non seulement au bien-être des employées mais surtout à leur efficacité et donc aux affaires. C’est le pari réussi de Steeve Thomas, patron de New Capricorn Services Ltd.

IBL TECOMA AWARD
Le lauréat de cette élection recevra l’« IBL Tecoma Award », beau trophée taillé dans du bois.

MÉTHODOLOGIE : UN JURY POUR ÉLIRE L’ENTREPRENEUR DE L’ANNÉE
La méthodologie se fait en trois temps :

  1. D’abord une sélection des nominés, établie par la rédaction de L’Eco austral selon 4 critères* bien précis et par rapport à l’actualité économique de l’année écoulée.
  2. Un jury sera choisi, en complément du sondage, pour élire l’entrepreneur de l’année : Les votes de ce jury compteront pour 50% dans le classement final. Le jury sera composé de 4 à 5 personnalités de La Réunion dont nos partenaires (Orange, Havas, CEPAC, Labopix…), la présidence revenant à Julien Mauras, Entrepreneur de l’année 2017 à La Réunion. Il s’agit de favoriser des échanges professionnels dans la zone océan Indien et de mieux faire connaître le tissu économique mauricien à nos partenaires de La Réunion.

ORGANISATION

Un dossier sur chaque nominé sera envoyé en amont aux membres du jury. Après la conférence de presse, une rencontre aura lieu à l’île de La Réunion durant laquelle le jury délibèrera et finalisera son vote qui comptera pour 50% dans le classement final. L’Institut de sondage KANTAR TNS et L’Eco austral seront présents comme facilitateurs lors des délibérations.

  1. Parallèlement, KANTAR TNS, également partenaire de l’événement, effectuera un sondage auprès d’un minimum de 200 dirigeants d’entreprises mauriciennes. Les votes du sondage comptent pour 50% dans le classement final.

Les critères* de sélection des nominés :
1- La progression : en termes de chiffres d’affaires et/ou en termes de résultat net. La rédaction de L’Eco austral analyse les informations économiques collectées durant l’année écoulée afin de repérer les entreprises qui ont progressé en prenant des parts sur leur marché ou en s’attaquant à de nouveaux marchés.
2- L’innovation : à travers de nouveaux produits et/ou services, ou bien à travers une nouvelle approche marketing.
3- Le dynamisme à l’extérieur : un développement à l’export, qui se traduit en terme de chiffres d’affaires, ou simplement une prospection plus importante à l’export. Le terme export est à prendre au sens large ; il peut s’agir de vendre à partir de l’établissement principal ou de s’implanter dans un autre pays.
4- L’engagement personnel citoyen : ce terme est également à prendre dans un sens large. Cela peut être une action humanitaire ou de mécénat, ou bien des efforts de protection et respect de l’environnement (sans que cela ne soit imposé par la loi) ou bien encore du temps donné à une organisation socioprofessionnelle en vue de défendre des intérêts collectifs.

Les résultats de cette élection seront communiqués en avant-première lors de la soirée du IBL Tecoma Award qui est organisée le vendredi 9 novembre 2018 au Centre de Convention de Trianon.

Les précédents gagnants de « l’Entrepreneur de l’Année »
2001-2002 : Herbert Couacaud de Beachcomber
2002-2003 : François Woo de La Compagnie Mauricienne de Textile (CMT)
2003-2004 : Patrick Leal de Mauritours
2004-2005 : Harold Mayer de Ciel Textile
2005-2006 : Patrice Hardy de Naïade Resorts
2006-2007 : Jean Claude de L’Estrac du Groupe La Sentinelle
2007-2008 : Thierry Montocchio de Circus Advertising
2009-2010 : Arnaud Leclézio d’Island Management
2010-2011 : Pierre Ah-Sue de Sotravic Ltée
2011-2012 : Jean Michel Pitot de Attitude Resorts
2012-2013 : Vincent d’Arifat de Précigraph
2013-2014 : Aisha Allee de Blast Communication
2014-2015 : Vincent Lagarde de Natec Medical
2017 : Yan Mayer de Proxifesh

Please follow and like us: